Presse

Enquête internationale Mercer 2015 sur la qualité de la vie

  • 4 mars 2015
  • France, Paris

Vienne reste en tête du classement
En France, Paris conserve la 27ème place sur 230 villes

 

Selon l’étude Mercer 2015 sur la Qualité de vie, Vienne est toujours la ville offrant le meilleur cadre de vie dans le monde du point de vue des expatriés. Dans l'ensemble, les villes européennes dominent le haut du classement, avec les grandes villes en Australie et en Nouvelle-Zélande. Zurich, Auckland, et Munich sont en 2nde, 3ème et 4ème places respectivement. En 5ème place, Vancouver est la première ville et la seule ville d’Amérique du Nord présente dans le top 10. Singapour (26) est en tête des villes asiatiques, tandis que Dubaï (74) occupe la 1ère place au Moyen-Orient et en Afrique. Enfin, Montevideo en Uruguay (78) prend, quant à elle, la 1ère place pour l'Amérique du Sud. En France, Paris est la première ville (27), suivi  de Lyon qui gagne une place (39), Pointe à pitre (69) et Nouméa (111).

 

Mercer réalise chaque année son enquête sur la Qualité de la vie pour aider les entreprises, majoritairement des multinationales, à rémunérer équitablement les salariés expatriés. Deux mesures incitatives sont à la disposition des organisations : une allocation qualité de la vie et une prime de mobilité. La première compense un écart potentiel de qualité de vie entre la ville de départ et celle d’accueil, tandis que la prime de mobilité compense simplement l’inconvénient d’être déraciné et d’avoir à travailler dans un autre pays. Les rapports Qualité de vie de Mercer permettent aux entreprises d’estimer le montant de la prime Qualité de vie pour plus de 440 villes à travers le monde. Notre classement couvre 230 villes.

« Accepter une mission court terme ou long terme dans un pays étranger est à la fois une aventure stimulante et un challenge pour les salariés et leur famille », déclare Emmanuel Rivere, Principal chez Mercer. « Les différences culturelles, sociétales, le climat, les potentielles instabilités politiques, la criminalité et la qualité des infrastructures sont des critères parfois difficiles à appréhender pour les collaborateurs et leurs familles. De fait, les entreprises se doivent d’évaluer l’écart potentiel de qualité de vie inhérent à ces aspects quand elles doivent expatrier leurs personnels à l’étranger ».

Emmanuel Rivere ajoute : « Comme constaté l’année dernière, les villes de pays émergents font de plus en plus concurrence aux villes occidentales, en terme de qualité de vie. Ces villes investissent notamment de façon importante dans leurs infrastructures pour améliorer de façon significative la qualité de vie locale et par ce biais attirer de plus en plus de sociétés étrangères ».

 

Europe

Malgré les inquiétudes relatives à la croissance économique, les villes d'Europe occidentale continuent d’offrir un environnement stable pour les salariés et les employeurs. Vienne (1) est suivie par Zurich (2), Munich (4), Düsseldorf (6) et Francfort (7). Avec Genève et Copenhague respectivement en 8ème et 9ème places,  les villes d'Europe occidentale prennent 7 places dans le top 10. Les villes moins bien classées en Europe occidentale sont Belfast (63) et Athènes (85). Les villes en Europe centrale et orientale offrent de nombreux critères de qualité de la vie. Les villes en tête sont Prague (68), Budapest et Ljubljana (toutes deux au 75ème rang). Ville émergente, Wroclaw (100), en Pologne, dispose d'un environnement culturel et social en plein essor et d’une bonne disponibilité des biens de consommation. Les villes à la traine de cette région sont Kiev (176), Tirana (180) et Minsk (189), avec Kiev qui connaît une baisse importante dans le classement en raison de l'instabilité politique et la violence en Ukraine.

En France, Paris est la première ville (27), suivie de Lyon qui gagne une place (39), puis Pointe à pitre (69) et Nouméa (111).

A noter que Mercer surveille de près les impacts des récents attentats dans certaines villes d’Europe (Paris, Copenhague). En effet, une augmentation de la fréquence de ce type d’évènements pourrait à terme impacter la qualité de vie et faire baisser le classement de ces villes.

 

Amériques

En Amérique du Nord, le Canada et les États-Unis continuent d’offrir un niveau de qualité de vie élevé. Vancouver (5) est en tête de cette région, suivie par d'autres villes canadiennes comme Toronto (15) et Ottawa (16), alors que San Francisco (27), Boston (34), et Honolulu (36) sont les villes des États-Unis les mieux classées. La première au classement au Mexique est Monterrey (109), tandis que Mexico est classé 126ème. Les villes en bas de classement dans cette région sont La Havane (193) et Port-au-Prince (228).

En Amérique du Sud, Montevideo (78), Buenos Aires (91), et Santiago (93) sont les villes les mieux classées, alors que La Paz (156) et Caracas (179) sont à la traine. Au Brésil, Mercer a identifié Manaus comme une ville émergente (127). Cette ville a déjà un centre industriel prospère et possède une zone économique libre - sa bonne fourniture de biens de consommation et des infrastructures relativement avancées contrecarrent des faiblesses liées à l’absence d’écoles internationales, importantes pour les expatriés ayant des enfants.

 

Asie Pacifique

L'Asie est la région  la plus  hétérogène avec Singapour (26) et Douchanbé au Tadjikistan (214). En tête de classement dans les villes d’Asie de l'Est, Tokyo est au 44ème  rang ; les autres villes clés dans cette partie de la région sont Hong Kong (70), Séoul (72), Taipei (83), Shanghai (101), et Beijing (118). Les villes émergentes dans cette partie de l'Asie comprennent Cheonan (98), en Corée du Sud, et  Taichung (99) à Taiwan. Les villes chinoises Xi'an et Chongqing (toutes deux 142) apparaissent également comme des destinations d'affaires. Leurs principaux défis en termes de qualité de vie sont l'approvisionnement en eau propre et la pollution de l'air. Cependant, les progrès dans les secteurs des télécommunications et de grande consommation ont eu des effets positifs sur leur classement.

Derrière Singapour, la deuxième ville en Asie du Sud-est Kuala Lumpur (84) ; puis viennent Bangkok (117), Manille (136), et Jakarta (140). En Asie du Sud, Colombo (132) se classe en tête et est suivie par les villes indiennes Hyderabad (138) et Pune (145). Les deux villes suivantes dans le classement sont des centres d'activité plus traditionnels du pays, Mumbai (152) et New Delhi (154). La population a considérablement augmenté à Mumbai et à New Delhi au cours des dernières décennies, ce qui pose aujourd’hui des problèmes tels que l'accès à l'eau potable, la pollution de l'air et la congestion du trafic.

Dans le Pacifique, la Nouvelle-Zélande et les villes australiennes sont parmi les villes les mieux classées à l'échelle mondiale, avec Auckland (3), Sydney (10), Wellington (12), et Melbourne (16).

 

Moyen Orient et Afrique

A la 74ème place, Dubaï  se classe première dans la région Moyen-Orient et Afrique. Elle est suivie par Abu Dhabi (77), aussi aux Émirats Arabes Unis, et Port-Louis (82), Ile Maurice. En Afrique du Sud, Durban (85) est une ville émergente mieux classée que  les centres économiques traditionnels du pays, Le Cap (91) et de Johannesburg (94). Ceci est principalement dû à ses logements de qualité, son offre de loisirs abondante et la disponibilité des biens de consommation. Cependant, la problématique de la criminalité est un sujet qui reste présent dans le top 50 des principales villes.

Bagdad  conserve sa dernière place au classement des 230 villes de la liste globale.

 

Notes de l’éditeur

Important: La liste des classements est fournie aux journalistes à titre de référence, et ne doit pas être publiée dans son intégralité. Seules, les dix premiers et dix dernières villes du classement peuvent être reproduites par les médias.

 

Ces classements mondiaux sont produits annuellement à partir de l’enquête  Worldwide Quality of Living Survey, de Mercer. Les rapports individuels sont produits pour chaque ville étudiée. Les indices de qualité de vie entre la ville de base et une ville d'accueil sont disponibles, ainsi que des comparaisons multiples ville. Les détails sont disponibles auprès de  Mercer à Varsovie, au +48 22 434 5383 ou sur le site www.mercer.com/qualityofliving.

Les données ont été essentiellement collectées entre septembre et novembre 2014 et sont régulièrement mises à jour pour prendre en considération les évolutions au fil du temps. Les évaluations sont notamment révisées lors de développements significatifs, politiques, économiques et écologiques.

Les données ont été analysées entre Septembre et Novembre 2014, et seront mises à jour régulièrement pour tenir compte des évolutions. En particulier, les évaluations seront révisées afin de refléter les changements politiques, économiques et environnementaux importants.

 

Expatriés dans des pays difficiles : comment déterminer la compensation financière

Les entreprises cherchent à évaluer la rémunération de leurs expatriés de façon rationnelle, équitable et systématique. La compensation financière à une dégradation de la qualité de vie d’un salarié et de sa famille lorsqu’il est expatrié dans un pays difficile est aujourd’hui une pratique typique en mobilité internationale.

 

Quality of Living: City benchmarking

Mercer aide également certaines municipalités à identifier les progrès qu’elles doivent accomplir dans certains domaines pour améliorer leur qualité de vie locale et améliorer ainsi leur classement. En effet, une amélioration de la qualité de vie est un argument pour attirer des investisseurs étrangers, mais aussi des talents.

L’enquête Mercer évalue les conditions de vie dans plus de 440 villes à travers le monde. Ce classement est basé sur des appréciations et des évaluations détaillées de 39 éléments de qualité de vie, regroupées dans les 10 catégories suivantes :

  • Environnement politique et social (stabilité politique, criminalité, application des lois, etc.)

  • Environnement  économique (régulations des taux de change, services bancaires, etc.)

  • Environnement  socioculturel (censure, atteinte aux libertés individuelles, etc.)

  • Considérations médicales et sanitaires  (fournitures et services médicaux, maladies infectieuses, traitement des eaux, élimination des déchets, pollution de l’air, etc.)

  • Ecoles et éducation (niveau et disponibilité des écoles internationales, etc.)

  • Services publics et transport / Infrastructure urbaine (électricité, eau, transports publics, encombrement de la circulation, etc.)

  • Loisirs  (restaurants, théâtres, cinémas, sports et loisirs, etc.)

  • Biens de consommation (disponibilité de la nourriture, des produits de consommation courante, voitures, etc.)

  • Logement  (Logement, appareils électroménagers, meubles, services de maintenance, etc.)

  • Environnement (climat, catastrophes naturelles).

 

Les notes attribuées à chacune des rubriques permettent alors d’effectuer une comparaison entre les villes. De cette comparaison ressort alors un indice dit « de qualité de vie », quantifiant statistiquement la différence de qualité de vie entre la ville d’accueil et la ville d’origine du salarié. Mercer a adossé une grille à cet indice, permettant de déterminer un pourcentage qui, appliqué au salaire de référence de l’employé, donne le montant final de la prime incluse dans le package.

 

 

INFORMATION