Melbourne Mercer Global Pension Index 2016

Presse

Melbourne Mercer Global Pension Index 2016

  • 24 oct. 2016
  • France-Global, Paris

Vieillissement démographique :
un impact de poids sur les retraites à l’échelle mondiale

N°1 pour la cinquième année consécutive, le Danemark décroche l'enviable note « A ».
La France maintient sa 13ème place avec la note « C ». Sans changement, l’efficacité et l’équilibre financier à long terme du système de retraite français pourraient être en danger.
Des pays confrontés à de fortes pressions pour juguler les conséquences du vieillissement démographique.


Mercer, spécialiste du conseil et services en ressources humaines, protection sociale et avantages sociaux, dévoile les résultats de son dernier rapport sur les systèmes de retraite dans le monde. L’indice Melbourne Mercer Global Pension (MMGPI) évalue cette année les dispositifs de 27 pays, sur la base de plus de 40 indicateurs sondant la performance, la durabilité et l’intégrité des mécanismes mis en place. Si le Danemark s’impose pour la 5ème année consécutive comme le pays le plus performant, la France maintient sa 13ème place, ex-aequo avec les Etats-Unis. Établi depuis maintenant huit ans, l'indice MMGPI lance un avertissement des plus clairs aux États en les appelant à agir sans plus tarder pour garantir les pensions des générations futures.

Pour sa 8ème édition, le MMGPI s'est particulièrement focalisé sur l'impact du vieillissement rapide des populations et sur l'état de préparation des systèmes de retraite des différents pays aux fortes pressions financières qui en découlent. Autres facteurs,  le recul du taux de fécondité et l’absence de dispositifs robustes qui, à défaut de mesures drastiques de leur part, finiront par faire crouler nombre de pays sous le fardeau que représente le versement de retraites décentes à leurs personnes âgées.

Tandis que la valeur indice de la France a très légèrement baissé cette année, passant de 57.4 en 2015 à 56.4 en 2016, l’indice MMGPI attribue comme en 2015 la note « C » au système d’épargne et de revenu des retraites français, classant ainsi son dispositif en 13ème position, loin derrière les pays nordiques ou l’Australie. La note « C », qui correspond à un index compris entre 50 et 60*, souligne quelques bonnes caractéristiques, mais également des risques et/ou lacunes majeurs à traiter. Sans améliorations, son efficacité et son équilibre financier à long terme pourraient être remis en cause.
Pour Christel Bonnet, Consultante Retraite au sein de Mercer France : « L'accord Arrco-Agirc de 2015, pris en compte cette année dans l'étude, n'a pas amélioré la position de la France. En effet, les projections à long terme du ratio de dépendance est à 1.4 actif pour 1 retraité (à horizon 2050 par l'INSEE), ce qui résume l'enjeu financier de notre système actuel. L'allongement de l'espérance de vie nécessite de modifier notre point de vue sur l'activité des salariés dits "seniors" ».

Pour recevoir le CP complet, pour avoir plus d'information ou pour échanger avec les spécialistes Mercer de l'index, sa méthodologie ou la position relative du systeme français en comparaison avec les autre pays, vous pouvez vous mettre en relation avec notre contact presse.

INFORMATION