Coûts médicaux : inflation mondiale proche de 10%, la France stable à 2,1%

Presse

Coûts médicaux : inflation mondiale proche de 10%, la France stable à 2,1%

  • 05-October-2017
  • France, Paris

Les dépenses de santé dans le monde deviennent-elles intenables ?
 

  • Augmentation moyenne de 9,7% prévue pour 2017 pour les coûts médicaux dans le monde (63 pays concernés)
  • Baisse des coûts médicaux constatée dans la plupart des pays européens et sud-américains
  • Stabilité des dépenses médicales en France établie à 2,1%
  • Les employeurs au premier plan de l'avenir du marché de la santé

D’après la dernière enquête1 menée par Mercer, spécialiste du conseil et services en ressources humaines, protection sociale et avantages sociaux, le coût des contrats des soins de santé mis en place par les entreprises pour leurs salariés augmentera encore d’environ 10 % cette année dans la plupart des grandes économies. En cause notamment : des médicaments plus coûteux et un développement des nouvelles technologies pour de meilleures traitements.

Une tendance inflationniste globale à relativiser selon les pays (cf Tableau 1)

A l’échelle mondiale, l’inflation médicale est estimée à 9,7 % en 2017, soit en légère baisse par rapport à 2016 (9,9 %). Une situation particulièrement vraie en Russie, en Inde, au Brésil ou encore au Mexique.

À l'échelle européenne, même tendance, l'inflation médicale estimée pour 2017 (6,7%) est en baisse par rapport à 2016 (7,1%). Elle devrait toutefois encore représenter plus de deux fois le taux d'inflation prévu pour 2017 (2,6%) comme en Belgique, en Espagne ou encore en Grande Bretagne. En France, l’inflation médicale reste stable alors que l’inflation progresse de  plus d’un point pour atteindre 1,4 % (cf tableau n°1).

Globalement, si le coût des contrats des soins de santé est principalement lié aux cancers, aux maladies cardiaques et aux maladies respiratoires (cf tableau n°2), les causes sont plus diversifiées et variées selon la situation géographique des entreprises. Il est important de préciser que dans les pays anglo-saxons les assureurs peuvent communiquer sur l’origine des dépenses consacrées aux soins médicaux alors qu’en France ces informations sont soumises à la réglementation imposée par la CNIL.

Selon Nicolas Witdouck, Directeur Grands Comptes de l’activité Santé & Prévoyance chez Mercer France : « La situation varie selon la position géographique, mais les causes les plus répandues de l'augmentation des dépenses médicales ont été attribuées à des coûts plus élevés pour les médicaments et les technologies dont l’adoption peut offrir de nouveaux espoirs pour de meilleurs traitements. Pourtant, elle présente des défis - tels que l'augmentation des coûts - pour les employeurs, les salariés, les assureurs et le régulateur. Ce qui est clair, cependant, c'est que le vieillissement  de la population active signifie que les employeurs continueront de faire face à ces augmentations à répétition. Cela peut être surmonté si les entreprises analysent leur population de salariés et fournissent des soins de santé ciblés en fonction du profil de santé de chacun ».

Les employeurs au premier plan de l'avenir du marché de la santé

Les entreprises doivent donc redoubler d'efforts pour gérer le coût inhérent à leurs contrats santé dont la tendance est à l’inflation. En effet, si la qualité de l’étude de la sinistralité et de la mise à disposition des mesures préventives varie considérablement d'un réseau mondial d’assurance à un autre, ces deux éléments deviennent des facteurs-clés dans le choix d’un assureur, tant au niveau local que mondial.

Aussi, selon le rapport de Mercer il est important que les entreprises envisagent les solutions suivantes:

  • Mieux élaborer leurs contrats santé pour éviter des fluctuations importantes de dépenses ;
  • Créer des « leviers » en faveur de la santé et la prévention pour qu’elles impactent positivement les salariés à l’image des journées de dépistages et de vaccinations ;
  • Améliorer l'engagement global des salariés en les sensibilisant via par exemple des plates-formes et des outils de communication numériques.

1Mercer Marsh Benefits 2017 research Medical Trends Around the World, enquête  basée sur un sondage réalisé auprès de 220 assureurs dans 63 pays (hors des États-Unis).

Notes aux éditeurs

Le rapport a demandé aux assureurs d'obtenir des informations sur la hausse du coût des soins médicaux par rapport à l'inflation sur chaque marché ainsi que les types, les coûts et la fréquence des conditions médicales réclamés par les employés de la société en 2016. Comme les paramètres de recherche de Mercer pour les deux rapports sont différents, les données américaines ont été exclues de cette version. Cependant, selon l'Enquête 2016 Mercer National Survey of Employer-Sponsored Health Plans sur les régimes de santé parrainés par l'employeur de 2016, les employeurs américains ont augmenté de 2,6% le coût de l'exécution des plans de soins de santé de l'entreprise.

Tableau 1: Taux d'inflation médicale dans le monde: résultats de l'enquête de 2017

 

Taux de tendance médicale 2016 Expérimenté 1

Taux d'inflation estimé en 2016 †

Taux de tendance médicale projetée de 2017 1

Taux d'inflation prévu en 2017 1

Moyenne (globale) ‡

9.9%

3.1

9.7%

3.6

Canada (moyenne)

6.0%

1.4%

11.0%

2.0%

Canada

6.0%

1.4%

11.0%

2.0%

Asia (moyenne)

10.7%

2.0%

10.2%

2.8%

China

10.0%

2.0%

11.0%

2.4%

Hong Kong

8.4%

2.6%

8.3%

2.6%

India

15.3%

4.9%

14.0%

4.8%

Indonesia

13.1%

3.5%

13.1%

4.5%

Malaysia

11.5%

2.1%

12.7%

2.7%

Philippines

11.8%

1.8%

11.1%

3.6%

Singapore

10.0%

-0.5%

9.4%

1.1%

South Korea

7.6%

1.0%

6.0%

1.8%

Taiwan

7.7%

1.4%

9.2%

1.4%

Thailand

9.4%

0.2%

9.5%

1.4%

Vietnam

12.5%

2.7%

7.9%

4.9%

Pacific (moyenne)

6.4%

1.3%

6.8%

2.0%

Australia

6.4%

1.3%

6.8%

2.0%

Europe (moyenne)

7.1%

1.6%

6.7%

2.6%

Belgium

4.5%

1.8%

4.4%

2.0%

Bulgaria

12.3%

-1.3%

13.5%

1.0%

Denmark

5.9%

0.3%

4.3%

0.7%

France

2.1%

0.3%

2.1%

1.4%

Greece

5.0%

0.0%

5.0%

1.3%

Hungary

7.4%

0.4%

7.2%

2.5%

Ireland

5.0%

-0.2%

5.5%

0.9%

Italy

2.0%

-0.1%

2.2%

1.3%

Netherlands

2.7%

0.1%

1.9%

0.9%

Norway

7.2%

3.6%

10.3%

2.6%

Poland

14.2%

-0.6%

12.9%

2.3%

Portugal

1.4%

0.6%

1.5%

1.2%

Romania

5.5%

-1.6%

6.0%

1.3%

Russia

10.2%

7.0%

9.3%

4.5%

Serbia

23.0%

1.1%

12.6%

2.6%

Spain

4.7%

-0.2%

4.6%

2.4%

Sweden

5.2%

1.1%

3.9%

1.4%

Switzerland

3.6%

-0.4%

3.9%

0.4%

Turkey

9.0%

7.8%

10.2%

10.1%

Ukraine

13.0%

13.9%

12.5%

11.5%

United Kingdom

5.9%

0.6%

6.1%

2.5%

MEA (moyenne)

12.4%

3.7%

14.9%

6.1%

Bahrain

10.8%

2.8%

14.0%

1.3%

Egypt

26.4%

10.2%

37.3%

22.0%

Oman

6.7%

1.1%

5.6%

4.1%

Qatar

13.3%

2.7%

16.2%

2.6%

Saudi Arabia

5.6%

3.5%

5.5%

3.8%

United Arab Emirates

11.8%

1.8%

11.0%

2.8%

Latin America (moyenne)

15.1%

8.6%

13.5%

5.6%

Argentina

50.3%

40.7%*

32.2%

21.5%*

Brazil

19.7%

6.4%

17.1%

4.1%

Chile

8.1%

2.7%

11.7%

2.7%

Colombia

10.0%

7.9%

12.9%

5.2%

Dominican Republic

4.5%

3.3%

4.6%

1.2%

Mexico2

13.0%

3.4%

12.1%

4.9%

Panama

9.7%

1.5%

11.1%

1.9%

Peru

5.8%

3.2%

6.5%

3.3%

         

1Les taux de tendance médicaux ci-dessus reflètent les résultats du sondage de l'assureur et peuvent ne pas être considérés par MMB.
2Les variables macroéconomiques au Mexique sont susceptibles d'avoir une incidence sur les taux de tendance déclarés.
‡ Moyenne de 48 pays participants avec un nombre acceptable de réponses.
† Les sources des taux d'inflation comprennent:
• Fonds monétaire international, base de données sur les perspectives économiques mondiales, avril 2017 ;
• Organisation internationale du Travail, perspectives mondiales de l'emploi et de la société - Tendances 2016.

L'information sur le taux d'inflation est strictement destinée à des fins de référence générale; Mercer ne donne aucune garantie quant à leur exactitude et n'accepte aucune responsabilité pour les décisions qui seraient prises en fonction.

* Source, Mercer Argentine Spot Survey (mars 2017). La source des données d'inflation de la source est LatinFocus Consensus Forecast.

Tableau 2: Coûts de conduite des réclamations supérieures

TOP 5 catégories de réclamations en fonction du coût


A propos de Mercer

En France, la société est un acteur référent sur le marché du conseil et des services en ressources humaines, protection sociale et avantages sociaux. Mercer France compte 700 collaborateurs, qui accompagnent au quotidien plus de 1 400 entreprises, de toute taille et issues de tout secteur d’activité, dont 70 % des groupes du CAC 40.

Acteur engagé, Mercer France est par ailleurs membre actif d’associations et de think tanks clés de son secteur d’activité tels que l’ANDRH, RH&M, le Cercle Magellan, l’Institut Montaigne, l’Observatoire Global Talent, ou encore Professional Women’s Network dans le domaine de la Diversité.

Mercer est une filiale de Marsh & McLennan Companies (NYSE ; MMC), groupe mondial de services professionnels dans les domaines du conseil et de solutions en risques, stratégies d’entreprise et en ressources humaines. Marsh & McLennan Companies est aussi la société mère de Marsh, l’un des leaders mondiaux du courtage d’assurance et de la gestion des risques, Guy Carpenter, leader mondial des services d’intermédiation en risque et réassurance et Oliver Wyman, l’un des premiers cabinets mondiaux de conseil en management.

INFORMATION