Par principe, les garanties des régimes de prévoyance constituent des engagements qui durent dans le temps. Ainsi, l’assureur verse les prestations pour l’année en cours et doit aussi mettre en réserve les sommes nécessaires au versement des prestations pour les années futures.

 

Par conséquent, les provisions mathématiques augmentent lorsque les taux d’intérêts diminuent.  Ainsi, quand le Taux Moyen d’emprunt d’Etat (TME) atteint des valeurs négatives comme aujourd’hui, les résultats en prévoyance se dégradent.

 

  • Comment se calcule l’impact de la baisse des taux sur les provisions mathématiques ?
  • A quoi s’attendre en terme de revalorisation des taux de cotisation en prévoyance ?
  • Quelles conséquences pour les assureurs ?

 

Découvrez dans notre point de vue toutes les réponses à ces interrogations, ainsi que les conseils de nos experts pour équilibrer les régimes de prévoyance malgré le contexte difficile. 

Télécharger le point de vue

Merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous pour obtenir votre exemplaire

*Champs requis