L’an dernier, 68%* des entreprises françaises déclaraient qu’en 2021 elles continueraient à travailler sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) voire accélèreraient leur prise en compte dans leur stratégie d’entreprise et 67% déclaraient souhaiter fortement faire le lien entre leurs objectifs ESG et leurs objectifs économiques.

 

Depuis plusieurs années, ces critères ESG sont de plus en plus pris en compte dans le calcul de la rémunération des dirigeants. Cette tendance va-t-elle également s’étendre à la rémunération de l’ensemble des salariés ?

 

C’est dans ce contexte que Mercer a réalisé une enquête européenne auprès de 106 entreprises de secteurs d’activité et de tailles différents sur leurs enjeux et leurs priorités pour 2021 en matière d’ESG et de rémunération.

 

Principaux enseignements de cette enquête : 

 

  • 1/3 des participants prennent en compte les critères ESG lors de la fixation des niveaux de rémunération (coût de la vie, …)
  • Les critères ESG ont été ou seront pris en compte dans la construction des plans d’avantages sociaux, le sujet du bien-être des salariés étant l’approche la plus répandue (50% des répondants).
  • 51% des entreprises intègrent déjà ou intégreront des critères ESG dans leur plan de rémunération variable à court terme et 26% d’entre elles dans leur plan de rémunération variable à long terme.

Enquête Mercer ESG - Édition 2021

Commandez le rapport

*Champs requis