COVID-19 : politique monétaire, risque d’inflation et stratégie d’investissement

La question de l’effet sur l’inflation à long terme d’une politique monétaire non conventionnelle était déjà en débat après l’annonce en novembre 2008 de la politique dite de Quantitative Easing 1 aux Etats-Unis. La même question revient aujourd’hui : la crise de l’économie productive en cours, à une échelle inconnue, présage-t-elle une phase de contraction durable de l’activité de type déflationniste, ou le plan de relance puissant qui se met en place grâce à la planche à billets ne risque-t-il pas de déclencher, tôt ou tard, un cycle inflationniste nouveau ?

Contacter un consultant Mercer France

Merci de renseigner les champs suivants en précisant l'objet de votre demande :

*Champs requis