Face aux fermetures d'écoles, de bureaux et face aux enjeux sanitaires engendrés par le COVID-19, les employeurs et leurs salariés ont dû expérimenter de nouvelles façons de travailler. Dans l'ensemble, cette expérience a été un succès surprenant et a révélé aux employeurs la capacité  de leurs collabaorateurs à s'adapter. 

 

Avant la pandémie, les dirigeants estimaient que seuls 45 % des salariés  étaient capables de s'adapter à un nouveau monde du travail. Le COVID-19 a toutefois ébranlé cette croyance : aujourd'hui, plus de 90% des employeurs affirment que la productivité est restée la même ou s'est améliorée avec des collaborateurs travaillant à distance, et 82 % disent qu'ils mettront en place des modes de travail plus souples (télétravail) à plus grande échelle après la pandémie, selon une enquête Mercer sur la flexibilité

 

Mais le travail flexible n'a pas été sans inconvénients : les salariés travaillent en moyenne trois heures de plus chaque jour, 41 % des collaborateurs ont déclaré avoir ressenti des douleurs nouvelles ou accrues aux épaules, au dos ou aux poignets depuis qu'ils travaillent à domicile ; et, en raison de divers facteurs, 65 % des employeurs ont constaté une augmentation des troubles psychologiques au travail. Il est important d'éviter les abus du télétravail. En France beaucoup d'entreprises sont en pleine negociation avec leur partenraires sociaux pour un accord sur le télétravail. Mercer vous recommande d'avoir une réflexion plus large, au delà du simple télétravail, et de couvrir toutes les nouvelles façons de travailler

Téléchargez le rapport complet pour découvrir comment commencer à concevoir une stratégie de travail flexible pour votre organisation.


  • Raphaele Nicaud
  • Partner, Leader Stratégie et Transformation RH Mercer France
  • @Raphaele Nicaud
  • Romain Kugler
  • Principal, Transformation des organisations Mercer France
  • @Romain Kugler

Téléchargez le rapport complet

Merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous pour obtenir votre exemplaire

*Champs requis